La merde...

Publié le 24 Novembre 2015

J'ai foutu la merde...

Parce que tu comprends, quand l'ex va chez ton meilleur pote avec sa nouvelle conquête, c'est de ma faute à moi. Eux, ils sont cleans. C'est normal. Y'a que moi que ça dérange donc c'est moi qui ai "un problème au cerveau"...

Tout se sait un jour!

Et bien là, j'ai su.

Mais non, c'est pas leurs mensonges la cause c'est moi, moi, rien que moi...

La nouvelle? C'est la p'tite serveuse de 20 ans, qui a un mec, Maëva qu'elle s'appelle.

Mais faut rien dire, faut que ça reste caché, alors forcément, quand je l’apprends, je dois fermer ma gueule. Et mes "amis" aussi puisque c'est un secret.

Je ne dois pas savoir et tout le monde doit se taire...

Sauf que... Sauf que...

J'ai un cerveau, il entend, voit des choses, met tout ça en relation...

Au début, j'me suis dit que c'était tellement énorme que je devais être mytho ou parano, ou du moins un truc dans le style. J'me suis dit que non, quand même! Tu délires?!?

Et puis non...

J'suis en plein cauchemard depuis hier. Je passe du rire (parce que quand même!), aux larmes (parceque merde!).

J'me pose cette question en boucle : Comment des gens qui disent t'aimer, être tes amis, etc... Peuvent t'enculer consciement, te faire du mal, sans même que tu mérites quoi que ce soit. Par vengeance ou autre ok, mais là? Les mecs ils se disent "tiens prends ça dans la tronche! Ah! Ah! Ah!".

Je ne comprends pas ce que ça leur fait. Il en retire vraiment de la satisfaction? Du plaisir? Taper sur les gens qui n'ont rien demandé, rien fait, gratuitement?

P'ting de terroristes!

Comme si on n'avait pas tous déjà notre lot d'emmerdes dans la vie : Factures, Impots, Collégues de boulot moisis, Santé, Décés, etc...

C'est comme le PQ, il faut en rajouter une couche, si possible une triple!

Ah ils ont fait ça bien. C'est au moins ça que je ne peux pas leur repprocher... Ils ont mis la dose!

Moi j'suis à terre. Je réalise pas vraiment. J'me dis que je vais me réveiller. J'suis dans un brouillard cotonneux, en lévitation, je réalise pas, je suis subjuguée tiens.

J'en arriverai presque à penser que j'ai vraiment un probléme, que c'est moi la fautive, la connasse, le monstre, celle qui a un probléme.

M'enfin... J'ai des valeurs ouais... Et je n'y renoncerai jamais.

Ils n'auront pas ça. Ils ne détruiront pas ça.

Allez tous vous faire foutre...

 

Rédigé par SC

Publié dans #Conne, #Tranches de vie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article